QUELLE EST LA CLÉ DU SUCCÈS?

Posted on

cledusucces

« N’abandonnez jamais, parce que c’est justement à cet endroit-là et à ce moment-là que la marée va s’inverser ».  Harriet Beecher Stowe

Combien de fois avez-vous pris des résolutions du nouvel an? Combien de fois avez-vous abandonné un but, un objectif, un rêve ou un désir? La clé du succès, c’est la persévérance. Nous en somme à la 8e étape selon Napoléon Hill, auteur de Riches et Influents ou bien selon la plus récente version de Sharon Lechter qui cible les femmes.

 

Nous abandonnons souvent au moment-même où le succès s’apprête à surgir. Pourquoi est-ce que la persévérance est si importante ? C’est avec elle que nous allons faire face aux problèmes, aux embûches et à nos propres blocages.

Selon Monsieur Hill, pour s’exercer à la persévérance, il convient de fonder son entraînement sur les 8 facteurs suivants :

  1. Un but déterminé
  2. Le désir
  3. L’autonomie
  4. La précision des plans
  5. La spécialisation
  6. La coopération
  7. La volonté
  8. L’habitude (la persévérance est une conséquence directe de l’habitude).

Nos croyances limitantes et nos blocages nous empêchent de réussir. Plus précisément, la peur, le pire de tous les ennemis, peut être efficacement vaincu par la répétition soutenue d’actes de courage. C’est préférable de faire une petite action tous les jours, comme un entraînement, que de ne rien faire, de se sentir vaincu et d’abandonner.

Selon Sharon Lechter et Napoléon Hill, quels sont les symptôme du manque de persévérance?

  1. Ne pas définir avec précision ce que l’on veut ou pourquoi
  2. La procrastination
  3. L’indécision
  4. Le manque d’intérêt
  5. L’indifférence et le manque de flexibilité
  6. L’abandon si on ne voit pas de résultats rapides
  7. Être satisfait de son état
  8. Être dans la rêverie (le daydreaming) au lieu de l’action
  9. Le manque de plan précis
  10. Chercher des raccourcis
  11. La peur de la critique
  12. Blâmer les autres
  13. Ne pas voir les opportunités quand elles se présentent
  14. Faire des compromis et manquer d’ambition
  15. La faiblesse du désir, qui entraîne un manque de motivation
  16. Le fait de souhaiter au lieu de vouloir.

Sortez de votre inertie mentale en vous déplaçant lentement au début, puis en augmentant votre vitesse jusqu’à contrôler complètement votre volonté.

Si on vous a déjà traité de tête de cochon, d’être têtu ou obstiné, c’est excellent : vous êtes persévérant.

Amusez-vous, et n’oubliez pas : c’est le voyage qui compte.

Sophie

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *