LA SPÉCIALISATION

Posted on

study-with-books

Comme vous le savez, je relis le superbe livre de Napoleon Hill appelé Réfléchissez et Devenez Riches (Think & Grow Rich). La nouvelle traduction de 2014 de ce livre par Sharon Lechter est une version mise à jour, visant spécifiquement les femmes.

Je suis maintenant prête à écrire sur la quatrième étape; la spécialisation. Un petit rappel : dans la première étape, nous confirmons notre désir ardent, notre objectif, notre but ultime. Dans la deuxième étape, nous avons parlé de la foi, une foi inébranlable dans le fait que nous pouvons et que nous allons atteindre notre objectif. Dans la troisième étape, nous avons couvert l’autosuggestion; comment utiliser notre subconscient et nos pensées pour atteindre nos objectifs.

Maintenant, dans la quatrième étape, nous allons discuter du savoir, de la connaissance, de la spécialisation. Quelles connaissances avons-nous pour atteindre notre objectif? Même si ce livre met l’emphase sur la richesse monétaire. Mais bien sûr, cette étape, ainsi que toutes les autres étapes, sont applicables pour atteindre tous les objectifs, même s’ils ne sont pas reliés à l’argent.

Il existe 2 types de connaissances : les connaissances générales et les connaissances spécialisées. Imaginez un instant que vous commencez votre entreprise et vous voulez offrir un service à vos clients. La connaissance elle-même n’attirera ni argent ni clientèle. C’est la manière dont vous utilisez ces connaissances qui fera la différence. Comme dans tout, je suis une adepte de faire un plan SMART et d’avoir un objectif clair et précis.

Disons que vous voulez devenir un coach. Vous venez de quitter votre emploi et, sans formation ni certification, vous espérez travailler 15 heures par semaine et charger 200 $ par heure et voilà! vous avez de l’argent. La question à se poser est : pourquoi les gens vous choisiraient-ils? En quoi êtes-vous différent? Quelle preuve avez-vous que vous pouvez les aider?

Avant de quitter votre emploi, faites un plan. Qu’est-ce que vous voulez? Si votre but est seulement de faire de l’argent, alors devenir coach n’est pas pour vous. Être un coach signifie que vous vous souciez des gens et que vous voulez vraiment les aider. Vous ne le faites pas juste pour l’argent. Et vos clients remarqueront la différence. Si j’embauche un coach pour m’aider à démarrer mon entreprise, je veux savoir quelles études il ou elle a faites. Je veux du détail sur leur expérience. Je veux savoir quel genre de succès ils ont obtenus. S’ils sont pauvres et commencent à peine leur entreprise, comment peuvent-ils m’aider avec la mienne? Si j’embauche un coach pour une remise en forme physique, et qu’il n’est pas en forme et qu’il ne sait pas comment le corps fonctionne ni comment la nutrition fonctionne, comment puis-je lui faire confiance? Plus important encore, pourquoi devrais-je l’embaucher?

Il ne faut jamais oublier que les gens nous embauchent pour 2 raisons; nous aider  à résoudre un problème ou pour répondre à un besoin. Ce sont les mêmes raisons pour lesquelles nous aussi nous embauchons des gens.

Acquérir des connaissances ne signifie pas que vous devez aller faire une maîtrise à l’université. La connaissance vient de multiples façons. Trouvez les manières qui vous convient le mieux. Trouvez celles qui apporteront le plus de résultats pour ce que vous voulez atteindre. Faites un plan, dressez une liste de ce que vous avez besoin d’apprendre ou d’améliorer et commencez le travail. L’apprentissage est un objectif constant et à vie. Nous ne pouvons plus dire : j’arrête d’apprendre parce que j’ai quitté l’école. Dans le monde d’aujourd’hui, nous devons rester au top de notre profession et nous devons continuellement apprendre.

L’expérience a également une place importante dans la connaissance. Prendre un cours ou lire un livre est une chose; le pratiquer, le vivre et l’utiliser en est une autre. Je n’embaucherai jamais quelqu’un qui ne vit pas ce qu’il enseigne. J’écoutais une émission de téléréalité québécoise sur le coaching l’an dernier et la personne qui engageait un coach voulait perdre du poids. Son gain de poids avait été très relié à un problème émotionnel intense. C’était évident que le coach lui même n’avais pas réglé ces propres problèmes émotionnel par rapport à son poids qui était assez élevé. Comment pouvait-il aider quelqu’un alors que lui même n’avait manifestement pas réussi?

En résumé, confirmer ce que vous devez savoir et ce qu’il vous faut apprendre pour atteindre votre objectif. Faites un plan SMART, et concentrez vous sur le plaisir d’apprendre et de vous améliorer ainsi que sur le but de devenir le meilleur dans votre métier. Ensuite, utilisez votre savoir et votre expérience pour aider vos clients, en répondant à un besoin ou à un problème qu’ils ont.

Sophie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *