DONNER DES CONFÉRENCES

nervous-1

Quelqu’un nous demande de faire une conférence; c’est la panique! Pourquoi avons-nous si peur de parler en public?

Il y a 3 ans, j’ai pris un cours à McGill pour me familiariser avec le fait de parler en public. J’avais pris à ce moment la décision de dépasser cette peur de faire des conférences. Ce cours m’a appris les rudiments théoriques pour faire des conférences. J’ai appris 2 choses importantes. Premièrement, on doit parler d’un sujet que nous connaissons bien et qui nous passionne et deuxièmement, on doit pratiquer, pratiquer, pratiquer.

Je lis à toutes les semaines, les infolettres de Rob Eager qui est spécialiste en marketing pour les auteurs, incluant se vendre en faisant des conférences. En avril, il avait une infolettre sur les conférenciers. Il était surpris du nombre de personnes qui ne pratiquent pas leur présentation avant de la donner. Les gens ne pratiquent pas leur présentation pour plusieurs raison : manque de temps, la gêne ou ils ne veulent pas sembler trop automatique ou donner l’impression de répéter.

COMMENT BIEN RÉUSSIR UNE CONFÉRENCE :

  1. Bien connaître son sujet;
  2. Bien connaître son audience;
  3. Pratiquer seul (2-3 fois);
  4. Pratiquer devant une personne (ou plusieurs), au moins une fois;
  5. Pratiquer le matin de la conférence (ou le soir avant);
  6. Plus vous en faites, moins vous serez nerveux. C’est tout de même important d’avoir une certaine nervosité, cela nous aide à bien se prépare;
  7. Avoir une confiance inébranlable dans le fait que nous pouvons aider notre auditoire;
  8. Portez attention à votre intention. Pourquoi faites-vous cette conférence?

Depuis plusieurs mois, je donne plusieurs conférences par mois. La première fois, j’étais très nerveuse. Je me suis pratiquée seule, assise, ensuite seule, debout en faisant comme-ci j’étais devant mon auditoire. Ensuite, je me suis pratiquée, en utilisant Skype, avec une collègue. J’ai pratiqué une dernière fois, le matin de la conférence. La pratique m’a beaucoup aidé mais également, j’ai changé mon « focus ». Au lieu de mettre l’accent sur comment j’allais performer, j’ai mis l’accent sur les femmes qui étaient dans l’auditoire. Elles viennent m’écouter parce que j’ai quelque chose à leur dire. Elles ont confiance que j’ai l’expertise qu’elles recherchent.

Ce changement m’a libéré du besoin de performer. Je suis devans vous parce que j’ai de l’information qui va améliorer vos vies. Mon seul but est de la partager et de vous aider à faire des prises de conscience et, je l’espère, vous inciter à passer à l’action Il faut aussi réaliser qu’un peu de nervosité n’est pas mauvais. J’écoutais une entrevue où Céline Dion disait qu’elle était encore nerveuse en début de « show » mais que cela l’aidait à bien se préparer et à se focuser sur son intention qui est de divertir. Que l’on aime ou non Céline, on sait qu’elle et son équipe passent des heures et des heures à se préparer. On ne peut pas l’ignorer. Se préparer est primordial à tous succès. Que ce soit pour un examen, une rencontre exécutive ou bien une entrevue.

Pourquoi alors ne pas vous préparer pour une conférence? Allez-y, lancez-vous. Commencez doucement, devant un petit groupe et prenez confiance. Ensuite, vous pouvez le faire devant un plus grand groupe et ainsi de suite. Saviez-vous que John F. Kennedy était très mauvais à ses débuts quand il donnait des conférences? C’est avec la pratique et les critiques de sa nombreuse famille qu’il est devenu un excellent orateur.

Et n’oubliez pas, vous devez parler d’un sujet que vous connaissez bien et qui vous passionne!

Sophie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *